Sélectionner une page
Faure Essozimna Gnassingbé : une biographie 

Faure Essozimna Gnassingbé : une biographie 

Né le 6 juin 1966 à Afagnan, SEM Faure Essozimna Gnassingbé est président de la république du Togo depuis 2005. Il a débuté sa carrière politique en tant que député du parti du Rassemblement du peuple togolais (RPT) au parlement, après avoir obtenu une maîtrise de l’Université de Paris-Dauphine et un MBA de l’Université de Georgetown à Washington aux Etats-Unis. 

Le cursus 

Faure Gnassingbé est l’un des fils d’Eyadema Gnassingbé, président du Togo de 1967 à 2005. Très jeune, Faure fait montre d’une intelligence hors du commun et d’une excellente capacité d’apprentissage, qui se traduit par un parcours scolaire exemplaire. En 1977, il obtient le Certificat d’Etude du Premier Degré de l’école primaire du camp RIT à Lomé. Et en 1982, il devient titulaire du Brevet d’Etude du Premier Cycle du collège Chaminade de Kara et, en 1985, il obtient son baccalauréat série D avec mention « bien » au prestigieux lycée militaire de Saint-Cyr en France. Après avoir décroché son bac, Faure Essozimna Gnassingbé part étudier l’économie et les relations internationales à l’Université Paris-Dauphine, d’où il ressort avec une maîtrise en gestion obtenue en 1989. Trois ans plus tard, en 1992 plus exactement, il parfait sa formation à l’Université Georgetown à Washington. En 1997, il y obtient un MBA (Master of Business Administration). 

Le parcours politique 

En 1998, Faure Gnassingbé rentre au Togo, porteur d’une vision qu’il souhaite ardemment implémenter au pays. Il entame donc sa carrière politique en intégrant le parti du Rassemblement du Peuple Togolais (RPT). En 1999, il gagne les élections au poste de député pour la circonscription de la préfecture de Blitta, dans la région centrale au sud de Sokodé. C’est lors de ce mandat qu’il fut élu Président de la Commission des Relations Extérieures et de la Coopération, effectuant plusieurs missions à l’étranger. En 2003, il est nommé ministre de l’équipement, des mines et des postes et télécommunications. Il est, à cette époque, le chef de file du mouvement progressiste au sein de son parti, le RPT. En cela, Faure Essozimna Gnassingbé incarne une vision moderne et démocratique du Togo.

SEM Faure Essozimna Gnassingbé devient président de la République du Togo par intérim en 2005, suite au décès de son père, Eyadéma Gnassingbé, en l’absence du président de l’Assemblée Nationale. Coupant court aux rumeurs propagées par l’opposition, il démissionne de ce poste pour permettre la mise en place d’élections présidentielles anticipées. Le 24 avril 2005, il est élu président de la république par le peuple togolais, à 60,15% des voix. 

Le président de la République du Togo 

SEM Faure Essozimna Gnassingbé est le président élu du Togo depuis 2005 (réélection en 2010 avec 60% des voix, puis en 2015 avec 58,77% des voix, et enfin en 2020 avec 72% des voix). Durant son règne, il a mené de front plusieurs chantiers d’importance stratégique, ce qui permit au pays de réaliser de nombreuses avancées : processus de réconciliation nationale, ouverture à l’opposition, modernisation des institutions et de l’économie, rayonnement diplomatique du Togo sur la scène africaine et internationale…



Tags: Faure Gnassingbé, Togo