Sélectionner une page
Biographie de Paul Biya, président de la République du Cameroun

Biographie de Paul Biya, président de la République du Cameroun

Né Paul Barthélemy Biya’a Bi Mvondo le 13 février 1933 à Mvomeka’a, Paul Biya est président de la République du Cameroun depuis sa prise de pouvoir le 6 novembre 1982 suite à la démission du président Ahmadou Ahidjo. Le fils d’Etienne Mvondo Assam et d’Anastasie Eyenga Elle est le second président du Cameroun. Retour sur sa vie et son parcours.

Vie personnelle

Paul Biya est né à Mvomeka’a, un village situé dans la forêt équatoriale camerounaise. A l’époque, le pays était un territoire sous mandat de la Société des Nations, ancêtre de l’ONU. Catéchiste, son père voit en lui un futur prêtre, raison pour laquelle il l’inscrit à l’école catholique de Nden, avant qu’il n’intègre les séminaires d’Edéa et Akono. En 1961, Paul Biya se marie une première fois avec Jeanne-Irène Biya (décédée en 1992), avec laquelle il a un fils unique, Franck Emmanuel Biya. Il épouse ensuite, en secondes noces, Chantal Pulchérie Vigouroux. Sa famille s’agrandit avec les naissances de Paul Junior Biya et d’Anasthasia Brenda Eyenga.

Formation

Paul Biya obtient son baccalauréat 1ère partie en juin 1955 et son baccalauréat 2e partie (série philosophie) en juin 1956 au lycée Général Leclerc à Yaoundé. Il part ensuite en France, à Paris, étudier au lycée Louis le Grand, puis à l’université de la Sorbonne à l’institut d’études politiques, et enfin à l’Institut des Hautes Etudes d’Outre-Mer. En France, Paul Biya obtient une série de diplômes, notamment une licence en droit public (1960), un diplôme de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, un diplôme de l’Institut des Hautes Etudes d’Outre-Mer et un autre diplôme d’études supérieures en droit public.

La carrière politique

Dès son retour de Paris en 1962, Paul Biya est nommé au poste de chargé de mission à la présidence de la République, sur recommandation de Louis-Paul Aujoulat au président de l’époque, Ahmadou Ahidjo. Trois ans plus tard, en 1965, il devient directeur de cabinet du ministre de l’Education nationale, de la jeunesse et de la culture. La même année, il est nommé au poste de secrétaire général du même ministère. Il revient au service de la présidence de la république, cette fois en tant que directeur du cabinet civil en 1967. Il est ensuite nommé, en 1968, au poste de secrétaire général de la présidence de la république tout en demeurant directeur du cabinet civil. Deux ans plus tard, Paul Biya est promu au poste de ministre d’Etat, secrétaire général de la République du Cameroun.

La fulgurante ascension politique de Paul Biya le portera à la magistrature suprême, mais avant, il fut d’abord nommé premier ministre par le président Ahmadou Ahidjo le 30 juin 1975. C’est la loi du 29 juin 1979 (loi n° 79/02) qui fait de lui le successeur constitutionnel du président en exercice, un président qui dépose sa démission quelques années plus tard (4 novembre 1982), laissant le poste vacant. Ainsi, Paul Biya devient officiellement président de la République du Cameroun le 6 novembre 1982.



Tags: Cameroun, Paul Biya